Tout savoir sur le moustique tigre

Connu également sous le nom d’Aedes Albopictus, le moustique tigre est une grande source de nuisances.

moustique tigreComment reconnaître le moustique tigre ?

Vecteur et propagateur de la dengue et du chikungunya, le moustique tigre s’est installé en France métropolitaine en 2004. Il est désormais définitivement implanté dans 18 départements du sud et inquiète les autorités sanitaires.

Son nom en dit déjà long sur son apparence ! Le moustique tigre se reconnaît à sa silhouette noire et ses rayures blanches présentes sur l’abdomen et les pattes. Il est généralement de petite taille, moins d’un centimètre.

D’où vient-il ?

Le moustique tigre est originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est. Depuis, il s’est adapté à divers environnements, notamment en milieu urbain où il peut pondre ses œufs dans toutes sortes de récipients. Avec les nombreux flux de marchandise transcontinentaux, il a été progressivement introduit sur les cinq continents, plus particulièrement dans des zones tempérées. Ses œufs résistent à l’assèchement, ce qui favorise leur transport, ainsi qu’au froid grâce à leur capacité à « hiberner ». Présent dans plus de 80 pays dans le monde, le moustique tigre est aujourd’hui classé parmi les dix espèces les plus invasives au monde.

Où prolifère-t-il ?

Le moustique tigre pond exclusivement à proximité des eaux stagnantes dans tous les réceptacles possibles : vases, pots, fûts, bidons, bondes, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots, seaux, tonneaux, arrosoirs, pneus, jouets d’enfants… Au contact de l’eau, ses œufs éclosent, donnant naissance à des larves, lesquelles deviennent moustiques en quelques jours à peine. Une seule femelle peut donner naissance à 3 000 moustiques tigres !

Comment s’en prémunir ?

Le moyen le plus efficace est d’éliminer les eaux stagnantes, où qu’elles se trouvent. Tous les récipients pouvant contenir de l’eau doivent être couverts ou retournés, les gouttières doivent être drainées, les réservoirs d’eau de pluie recouverts d’une moustiquaire. Après chaque pluie ou arrosage, tous les récipients doivent être vidés et séchés dans la mesure du possible. Il convient aussi de vérifier sous les terrasses en bois qu’aucune flaque ne subsiste. Et dans les bassins, il est possible d’introduire des poissons qui se nourriront des larves.
Au niveau du jardin, il faut éviter de planter trop près des maisons et éliminer les plantes grimpantes sur l’habitat. L’arrosage devra se faire plutôt au pied des plantes que sur le feuillage.

Quels risques pour la santé ?

Le moustique tigre peut transmettre à l’homme les virus de la dengue et du chikungunya. Longtemps ces maladies ont été circonscrites aux zones tropicales. Toutefois leur présence massive sous d’autres cieux est facteur de risques.
 

Comment se protéger des moustiques tigres ?

Commencer par privilégier les vêtements longs et amples, de couleur claire car le moustique tigre est attiré par le noir.
Penser à équiper les ouvertures de moustiquaires.